Menu
Umeshu - Shôchû et vin

Umeshu - Shôchû et vin

  • Whisky
    <p>Depuis une dizaine d’années, le nombre de petits producteurs de whisky ne cesse de croître au Japon. Leur succès est énorme, tant sur le marché domestique que sur l’ensemble des cinq continents. <br />Au Japon, le premier alambic à whisky a vu le jour en 1924. Depuis, les distilleries nippones ont gagné leurs lettres de noblesse et leur prestige écume la planète s’attribuant avec insolence les plus belles récompenses lors des plus prestigieuses compétitions internationales. <br />Le souci nippon du détail, la passion associée à la compétence, la qualité extrême, rendent populaire le whisky japonais dans le monde entier.</p>
  • Le Saké
    <p>Méconnu mais de plus en plus apprécié et reconnu pour ses qualités, le saké s’invite progressivement sur nos tables. En effet, on ne compte plus les sommeliers et les chefs qui ont été conquis par ses qualités gustatives.<br />Contrairement aux idées reçues le saké japonais dépasse rarement les 16 degrés. Moins acide et plus sucré que le vin, il s’accorde autant avec la cuisine japonaise qu’avec la cuisine occidentale de l’apéritif au dessert. Tout comme le vin, on notera lors de sa dégustation, la robe, la couleur, le nez et la bouche.<br />La complexité, l’élégance et la diversité de ses arômes sont surprenants et n’ont rien à envier au vin (fruités, floraux, végétaux, épicés…)<br />Pour obtenir un bon saké il faut tout le savoir-faire et la technique d’un maître brasseur ainsi que de bons ingrédients.</p>
  • Mirin
  • La dégustation

Filtres actifs