Menu
Curry Japonais

Curry Japonais

Le curry a été introduit au Japon à la fin du dix-neuvième siècle par les Britanniques. En réalité, il s'agissait à l’époque de ragoûts occidentaux mélangés à de la poudre de curry.
Les Japonais ont adapté le curry à leur propre version, sous 3 déclinaisons majeures : le riz au curry, le karē udon (udon au curry)  et le karē-pan (petits pains frits au curry).

  • Baies de Sansho
    <p>Depuis l’Antiquité, le sansho a tout d’abord été utilisé comme conservateur naturel pour les viandes et poissons (évitant mauvaises odeurs et détérioration) puis comme stimulateur d’appétit. Cueillies vertes au mois de mai, rouges en juillet et août, ces baies de sansho raisin - parfois appelé «poivre citron» - cultivées par la maison Kaneichi, se distinguent par leur goût fruité inimitable, savoureux mariage de citronnelle, citron et menthe, sur des notes épicées très poivrées. Cette baie, qui appartient à la famille des rutacées, est en fait un agrume. Consommée telle quelle, elle procure une légère sensation anesthésiante sur la langue, avec un petit picotement rappelant le pétillement. Son parfum élégant et son goût piquant particulier en font de nos jours un condiment et une épice indispensable pour la cuisine Japonaise. Elle rehausse un tartare de viande ou de poisson, une mayonnaise, un poisson grillé ou pourquoi pas un dessert chocolaté. Une expérience unique !</p>

Filtres actifs

LE CURRY JAPONAIS


Le curry est désormais présent chez tous les foyers Japonais, les restaurants et les traiteurs. Il est cependant assez différent de la plupart des autres currys du monde, de par sa consistance plus épaisse et son goût sucré et salé.
Les notes suaves proviennent des oignons, des carottes, du miel, de la pulpe de pomme. 

Il existe de nombreuses variantes de curry japonais, selon les régions et les ménages, mais la plus basique utilise du poulet. Sa caractéristique majeure provient du roux réalisé pour sa confection.
Le roux au curry confère une profondeur unique de saveurs d'épices aromatiques et d'onctuosité au plat. Chaque marque de roux au curry propose généralement trois niveaux de piquant : doux, moyen ou fort mais le niveau de piquant est loin d'être aussi fort que celui du curry thaïlandais ou indien.

Vous pouvez apporter votre touche de fantaisie au curry japonais en ajoutant des bananes écrasées en purée, de la marmelade d’orange ou d’abricot, du yaourt, du beurre, du chocolat, du saké…