Menu

Liste des produits du producteur MOSHIO KOBO

1000 ans de savoir faire

Le moshio, ou « sel de mer japonais », était produit, il y a plus de 1000 ans, par les Japonais, sur l'île de Seto-uchi. Ils le produisaient en étalant des algues sur la plage, en les rinçant dans une piscine d'eau salée, puis en les faisant bouillir dans un pot en argile au-dessus d'un feu de bois pour faire évaporer l'eau et cristalliser le sel tout en réduisant les morceaux d'algues.
Sur la côte de la préfecture de Kagawa, une algue tamamo de qualité supérieure, ingrédient principal du moshio, a vu sa culture se développer.
Le moshio est un sel de mer qui a absorbé de l’extrait d’algues contenant beaucoup de minéraux et d’umami.
Notre artisan fournisseur, Moshio Kobo, a été créé par M. Takemura. A sa retraite, il a commencé à produire le moshio par passion et sa production artisanale est devenue populaire auprès de sa famille et de ses amis, pour finalement être commercialisée.
Le moshio de Moshio Kobo est fabriqué à la main, en petits lots, et sèche au soleil. En raison de ce processus de fabrication unique, nos artisans ont un contrôle total sur la couleur et le goût de leurs produits. Les algues entrant dans la production du moshio sont les « akamoku » (Sargassum Horneri) et les Hondawara (Sargassum Fulvellum).
De janvier à mars, les hondawara sont apportées par les pêcheurs cultivateurs d’algues nori. Ces derniers les prélèvent car elles gênent le développement des nori. L’algue hondawara est alors séchée au soleil jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche, puis elle est stockée pour être utilisée pour le reste de la saison. Ensuite, l’algue hondawara séchée est trempée dans de l'eau de mer fraîche jusqu'à ce qu'elle soit pleine d'humidité, puis finement taillée en petits morceaux qui sont placés en marmite puis portés à ébullition. Après filtration, l'extrait est bouilli pendant 10 heures. Cet extrait peut être stocké pour contrôler le goût du moshio. Cet extrait est ensuite ajouté à un récipient de sel de mer fin produit localement, qui est ensuite mis à sécher au soleil jusqu'à ce que l'extrait soit complètement absorbé. Cette opération prend 2 à 3 jours. Les résidus de Hondawara sont utilisés comme engrais organique pour les agriculteurs locaux.
Les moshio de Moshio Kobo se marient bien avec tous les types de plats, en particulier le tempura, le yakiniku, les sashimi et les sushi. Chaque moshio a une granulométrie particulière qui le prédispose à une catégorie de mets bien précise.
Nous vous recommandons d’ajouter ces moshio en assaisonnement au moment.
Les sels moshio de Moshio Kobo sont plébiscités par les meilleurs Chefs Japonais et les fins gourmets du Japon. Il est compliqué de s’en procurer. La liste d’attente est longue.