Menu
Sakés rares et millésimés

Sakés rares et millésimés

Filtres actifs

  • Coffret d'exception Kiwami

    à partir de 149,00 €

    Ce coffret est constitué de trois koshu d’exception :
    - 1 Saké Iwanoi Junmai, vintage 1983, flacon 180 ml
    - 1 Saké Aoitsuru Junmai, vintage 1995, flacon 180 ml
    - 1 Saké Kashoku Junmai, vintage 1997, flacon 180 ml

  • Saké Kusudama Junmai, vintage 2007

    à partir de 49,00 €

    Souvent appelée la petite Kyoto des Alpes Japonaises, la ville de Hida Takayama est un quartier populaire rempli du charme du Japon. Notre artisan brasseur, Hirase Shuzo, y a vu le jour en 1623 depuis près de 400 ans, sur 15 générations, n’a eu de cesse de brasser du saké de qualité. Le nom Kusudama signifie médecine. Ce saké est fabriqué avec de l'eau souterraine issue des Alpes du nord du Japon, du riz Hida et des températures annuelles extrêmement froides. Il est dit que ce saké est confectionné avec l’espoir qu'il guérira ce qui vous afflige.

  • Saké Fukumitsuya Junmai, vintage 1999

    à partir de 60,00 €

    Cette brasserie a la plus longue histoire à Kanazawa (Préfecture d’Ishikawa). L'eau fraîche et claire qui met 100 ans à couler du mont sacré. Hakusan et le climat distinct des 4 saisons contribuent à la culture du riz et à la confection de saké uniques. Les techniques traditionnelles continuent d'évoluer et la brasserie s'est entièrement concentrée sur les sakés Junmai depuis 2001.

    Ce saké Fukumitsuya Junmai est un pur koshu.

  • Saké Minenoyuki Junmai Ginjo, vintage 2004

    à partir de 48,50 €

    Il y a beaucoup de brasseries à Kitakata, Préfecture de Fukushima. En fait, vous pouvez l'appeler la ville des brasseries. Notre artisan est la plus jeune brasserie de la ville. L'appellation «Minenoyuki» vient du mont. Ide, situé à la frontière avec Yamagata. Les ouvriers de la brasserie sont jeunes et entreprennent de nouveaux procédés de brasserie chaque année. L'hydromel fabriqué uniquement à partir de miel extrait de la nature abondante au pied de la montagne met en valeur les qualités uniques de cette brasserie.

    Ce saké Minenoyuki Junmai Ginjo est un pur koshu.

  • Saké Eikun Junmai, vintage 1998

    à partir de 61,50 €

    Fushimi, Préfecture de Kyoto est appelé le centre du brassage du saké depuis des décennies. La brasserie Saito, producteur du Saké Eikun Junmai, persévère, depuis plus de 125 ans, dans la recherche de la saveur ultime pour la confection de ses sakés, en utilisant, pour son brassage, essentiellement l’eau de source réputée Fushimi Nanai, la fierté de Fushimi.
    Le saké Eikun Junmai a remporté consécutivement pendant 14 années le prix du meilleur saké Japonais.
    Ce saké Eikun Jumai est un pur koshu.

  • Saké Tatsuriki Junmai, vintage 2010

    à partir de 49,50 €

    Le saké Tatsuriki Junmai est produit par Honda Shoten, brasserie située à proximité du coeur de la production de riz Yamadanishiki, connu comme le roi du riz à saké. Cette brasserie fait ressortir le maximum de saveur authentique du riz basée sur l'idée que le saké de riz doit avoir une saveur de riz. Le Tatsuriki Junmai est uniquement fabriqué avec du riz optimal pour la production de saké de haute qualité.
    Ce saké Tatsuriki Jumai est un pur koshu.

  • Saké Aoitsuru Junmai, vintage 1995

    à partir de 55,00 €

    La préfecture de Hyogo, son sol visqueux riches en minéraux, ses variations de température, est la zone de production du Yamada Nishiki, le meilleur riz de brassage à saké. Là où pousse le riz fin et qualitatif, il y a un brasseur. Inami shuzojo vise à produire du saké de terroir (l'ensemble de tous les facteurs environnementaux qui affectent le phénotype d'une culture) brassé localement.
    Ce saké Aoitsuru Jumai est un pur koshu.

  • Saké Iwanoi Junmai, vintage 1983

    à partir de 65,00 €

    Notre saké Iwanoi Junmai est confectionné par la maison Iwase Shuzo (Boso, Préfecture de Chiba) adepte de la méthode de production traditionnelle dite «Yamahai» (le pied de cuve est fabriqué d'une manière plus laborieuse, sans ajout d'acide lactique). Cette méthode de fermentation plus longue, aujourd’hui assez rare, confère au saké des notes aromatiques plus prononcées, plus complexes.

    Iwase produit ce type de saké affiné, dit « koshu », depuis 1965.