Menu
Vinaigre noir de riz et blé Makkurozu
  • Vinaigre noir de riz et blé Makkurozu
  • Vinaigre noir de riz et blé Makkurozu

Vinaigre noir de riz et blé Makkurozu

Vinaigre noir de riz et blé Makkurozu

Réf : NISYJ8

36,00 €
TTC

Il est naturel, doux, d’une extrême richesse aromatique, mêlant notes de chicoré, de café, de cacao, d’ovomaltine, d’un velouté balsamique soyeux. 

Quantité
Bientôt disponible

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible
  • Qualité et traçabilité garanties Qualité et traçabilité garanties
  • Paiement sécurisé Paiement sécurisé
  • Le conseil d'experts Le conseil d'experts

Très riche en acides aminés naturels et minéraux, il est recommandé comme boisson coupé avec de l’eau fraîche.
Ce vinaigre noir est élaboré selon le procédé Kotai Hakkou ou fermentation solide. Le riz brun et le blé utilisés sont rigoureusement sélectionnés puis fermentés à une température élevée (45°C) pendant une durée assez courte.
Le brassage permanent nécessaire est manuel pendant cette période. Le jus de fermentation est ensuite mis en maturation pendant 2 ans ou plus.

Ce vinaigre est unique, sans conservateur, ni colorant ni exhausteur ni quelque produit que ce soit.

Nos accords parfaits : Le vinaigre noir Makkurozu est exceptionnel pour vos sauces, vos vinaigrettes, vos déglaçage, vos boissons fraîches, en dégustation de parmesan, de fraises ou encore de chocolat !

NISYJ8
Origine
Tokyo, Japon
Poids
500 ml net
Conditionnement
flacon verre
Ingrédients
eau, riz brun, blé
Conservation
à l'abri de la lumière et de la chaleur
Valeurs nutritionnelles
Pour 100 ml : énergie 72 kcal (307 kJ) ; matières grasses < 0,5g, dont acides gras saturés < 0,1g ; glucides 15g, dont sucres 8,3g ; protéines 3,3g ; sel < 0,01g.
Utilisation en
Cuisine
YOKOI JYOZO

Peu le savent mais le sushi est né au sein de la Préfecture de Tokyo. Il est à noter que Tokyo était appelée EDO MAI SUSHI, berceau du nigiri sushi.
Autrefois actifs par centaines, les artisans spécialistes du vinaigre de riz à sushi ont tous disparus, victimes de l'industrialisation.

Rien ne prédestinait Monsieur Yokoi, en 1937, à se lancer dans la confection de vinaigres de qualité. En effet, son activité majeure se concentrait sur le négoce du bois.
Passé Maître vinaigrier, il développe ses propres méthodes de fermentation et se met à produire des vinaigres de très haute qualité, vinaigres plébiscités ce jour par tous les meilleurs restaurants à sushi du Japon. En effet, plus de 75% des étoilés Michelin, spécialisés en sushi sur l'ensemble du Japon, utilisent exclusivement ses vinaigres. Les plus rares font l'objet d'une liste d'attente conséquente.

Dans la même catégorie :