Menu
Saké Gozenshu Lei Sapphire Tokubetsu Jumaï Ginjô
  • Saké Gozenshu Lei Sapphire Tokubetsu Jumaï Ginjô
  • Saké Gozenshu Lei Sapphire Tokubetsu Jumaï Ginjô

Saké Gozenshu Lei Sapphire Tokubetsu Jumaï Ginjô

Saké Gozenshu Lei Sapphire Tokubetsu Jumaï Ginjô

Réf : NISGS6

55,00 €
TTC

Le nom Lei fait référence à une créature sacrée de la mythologie japonaise. Le premier brassage de la série LEI, débuté en 2011, stoppé subitement suite au tragique tremblement de terre du Tôhoku, a finalement abouti en 2012. 

Quantité
En Stock

  • Qualité et traçabilité garanties Qualité et traçabilité garanties
  • Paiement sécurisé Paiement sécurisé
  • Le conseil d'experts Le conseil d'experts

L’idée d’origine était d’utiliser du riz Yamadanishiki cultivé dans les meilleures rizières de la préfecture de Hyogo (taux de polissage de 35 %). Mais ce fut finalement sous la forme d’un saké à destination du marché français, avec un faible titre alcoolique (12°) et élaboré à partir de riz Hitomebore lui conférant douceur et volupté, que la série LEI vit le jour.
Lei Sapphire est le premier saké destiné à l’accompagnement des entrées, poissons et viandes cuisinés «à la française», ainsi que les fromages et desserts.
Suite à des recherches auprès de chefs français réputés, trois objectifs majeurs furent décidés. 
Obtenir un saké ayant : 
• un faible degré alcoolique 
• une rondeur permettant d’accompagner les viandes 
• un mariage aisé avec une grande majorité d’ingrédients 
Le premier challenge fut de développer une méthode de brassage permettant l’obtention d’un titre alcoolique de 12°, ce qui ne fut possible que grâce à l’expertise du très réputé brasseur Gotoh.
Obtenir de la rondeur tout en conservant une compatibilité avec une grande variété d’ingrédients n’est généralement pas chose facile, la rondeur appelant généralement l’umami (la fameuse 5e saveur) et les saveurs aigres.
Seul le contrôle de la fermentation a permis de faire l’équilibre entre la rondeur, la douceur, le savoureux, l’aigreur et l’acidité de l’alcool.
Le résultat : 
Goût : une expérience unique qui mélange le fruité du melon bien mûr à la banane et les fruits tropicaux, rappelant l’acidulé des bonbons et la douceur du lait. 
Première bouche : la douceur du glucose provenant du riz accueille plaisamment la langue, pendant que la rondeur recouvre le palais en produisant une sensation de jutosité. 
Fin de bouche : la vraie richesse de Katsuyama réside dans son subtil goût de sucre qui sait ne pas dominer. Cette riche fin de bouche s’estompe lentement, à l’instar des meilleurs vins naturels.
Lei Sapphire a un parfum fruité. Son faible degré d’alcool lui confère une douceur similaire aux vins.
Étant beaucoup plus savoureux et aigre qu’un saké classique, il constitue un choix idéal pour les amateurs de vins. 

Nos accords parfaits : Il saura accompagner une grande variété d’entrées avec son goût subtil et doux. Il est particulièrement recommandé en accompagnement des jambons crus (Parme, San Daniel, Iberico de Bellota...), des tempura, des poissons, des viandes mijotées, du foie gras, des fromages (pâtes persillées) et desserts.
Il se marie également parfaitement avec les plats Chinois, tel que le crabe de Shanghai ou bien la soupe d’aileron de requin.
Enfin, en accompagnement de cuisine japonaise, son très bon équilibre lui permet de satisfaire une clientèle féminine qui pourra l’apprécier tout au long d’un dîner Kaiseki, de l’entrée au dessert.

NISGS6
Origine
Miyagi, Japon
Brasseur
KATSUYAMA SUPREME
Poids
720 ml net
Conditionnement
flacon verre de couleur sombre, couleur de l’armure du Seigneur Date Masamune (XVIIe siècle) du fief de l’actuelle Préfecture de Miyagi
Ingrédients
riz hitomebore (Sendaï), riz-kôji
Conservation
au réfrigérateur entre +2°C et +10°C
Utilisation en
Cocktail
Volume d'alcool pur
12%
Degré de polissage du riz "seimaï-buai"
55%
Acidité
1.8
Filtrage
fukuro shibori
naturel
Robe
aspect trouble
légèrement paille
Bouche
moelleuse
soyeuse
Température idéale de dégustation
+8°C à +12°C
Service
verre à vin blanc
Catégorie
Junmaï
Tokubetsu
Notre conseil
Faire pivoter la bouteille à 180 degrés (tête bêche) à 2 ou 3 reprises avant ouverture et service. La saccharification de l'amidon du riz génère du glucose dont la densité est plus importante que le reste du liquide. Le glucose se trouve donc au fond de la bouteille et cette rotation lui permet de se répartir uniformément dans le flacon.
Catégogie Accise
W200
Recommandation
L'ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODERATION. LA CONSOMMATION DE BOISSONS ALCOOLISEES PENDANT LA GROSSESSE, MEME EN FAIBLE QUANTITE, PEUT AVOIR DES CONSEQUENCES GRAVES POUR LA SANTE DE L’ENFANT. LA VENTE D'ALCOOL EST INTERDITE AUX MINEURS DE MOINS DE 18 ANS
KATSUYAMA SUPRÊME SAKÉ

Les nihonshu des Seigneurs
La création de la maison Katsuyama se situe à la seconde moitié du XVIIe siècle, plus précisément entre 1650 et 1688, dans la Préfecture actuelle de Miyagi contrôlée alors par un Chef Samuraï très puissant (Sengoku Daimyõ) répondant au nom de Date Masamune. La région de Sendaï était son Royaume et devait sa puissance financière à la culture du riz, véritable monnaie à l’époque mais également symbole de puissance financière.

Dans la même catégorie :