A propos de Nishikidori :

Olivier DerenneSpécialiste de l’exportation des produits de terroirs français vers le Japon depuis 1995, l’occasion m’était donnée, en rencontrant mes clients Chefs nippons dans leur cuisine, ainsi que de nombreux grossistes, de découvrir moult produits étonnants et qualitatifs inconnus de nos palais occidentaux.

Au printemps 2008, dans un piano bar de Kyôto, mon associé Japonais sortit de sa poche une petite boîte de sardines en conserve qu’il me posa sur le piano. Je ne pus retenir un sourire car son contenu était censé provoquer ma surprise. Imaginez, pour un Breton de naissance et de surcroît Finistérien, il y avait matière à réagir voire à amusement !

L’objet, rectangulaire, d’un bleu marin que nous connaissons bien, présentait une « baby » sardine de la mer du Japon sur son couvercle. A l’ouverture, mon œil se mit à pétiller : une quinzaine de toutes petites sardines, brillantes et argentées de fraîcheur, impeccablement rangées. Les effluves se dégageant étaient douces, fruitées, presque sucrées, flaveurs d’huile d’olive pure et généreuse et de sardines. La bouche fut un supplice de plaisir : douceur, subtilité, tendreté, assaisonnement parfait, souplesse et jutosité inégalées.

La suite se déclina par l’histoire de ce produit, fabriqué artisanalement selon des méthodes ancestrales dans un terroir réputé face à la mer du Japon. Mon seul regret et ma grande frustration demeurent inchangés à ce jour : le producteur ne bénéficie pas de l’agrément d’exportation sur l’Union Européenne tant les exigences techniques draconiennes imposées engendreraient des investissements financiers conséquents.

Je pris donc conscience que le Japon était un pays de terroirs et décidai de les explorer un par un afin d’en ressortir le meilleur et de le faire découvrir près de quelques Chefs passionnés et amis en France. J’avoue quelque peu honteusement qu’il s’agissait pour moi de combler ma gourmandise et que ma quête était surtout destinée à satisfaire un hobby très personnel.

A compter de décembre 2008, j’importai mes premières petites merveilles, les distillai près de quelques restaurateurs, chocolatiers, pâtissiers … et participai à un salon parisien réservé à la vente aux particuliers. L’intérêt des consommateurs, qu’ils soient professionnels ou pas, fut immédiat.

La gamme s’étoffa et je sortis un premier catalogue présentant artisans, produits et utilisations que je distribuai à un millier d’utilisateurs potentiels sur l’Europe entière, puis, ouvris mon site de vente en ligne sur internet.

Depuis, le hobby a fait place à un véritable plébiscite des meilleures tables de France et d’Europe, artisans, pâtissiers et chocolatiers …

Nishikidôri se veut aujourd’hui la plus belle vitrine des meilleurs artisans du Japon et s’emploie à faire découvrir chaque jour des produits d’une qualité exceptionnelle précurseurs des nouvelles tendances de demain.

Le courage et la détermination, la motivation de nos artisans et partenaires japonais, malgré les évènements tragiques endurés au début de l’année 2011, nous poussent à redoubler d’efforts pour continuer à vous offrir le meilleur.

Nos relations privilégiées et nos contacts directs, au plus près de nos fournisseurs, nous permettent de vous garantir qualité, traçabilité, continuité et sécurité alimentaire.

Notre promesse est simple : sourcer l’excellence et vous accompagner dans vos projets et créations.

Olivier DERENNE